HighlightsLBBApprendre en prisonTéléchargementsContacts
Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission Européenne. Cette publication n’engage que la responsabilité de ses auteurs. La Commission Européenne ne saurait être tenue pour responsable de l’utilisation qui pourrait être faite à partir des informations qui figurent sur ce dépliant.

vue d'ensemble

Le nombre croissant de ressortissants étrangers dans les prisons d’Europe mène parfois à des tensions culturelles et à l’incapacité à communiquer sur les besoins, les droits et les obligations fondamentaux dans le contexte pénitentiaire.

Les impacts négatifs de cet état des lieux sont nombreux ; ils concernent le détenu et sa connaissance des droits légaux ou des procès, l’accès aux soins médicaux ou psychiatriques, au travail ou à la formation, le lien avec sa famille et le monde extérieur, les opportunités de réhabilitation. En outre, des études indiquent que, souvent, les autorités pénitentiaires ne tiennent pas compte des difficultés de communication des détenus étrangers (Femke Hofstee-van der Meulen, 2008).

Un programme de formation multilingue et interculturel impliquant à la fois les détenus ressortissants étrangers et le personnel pénitentiaire, encouragera une meilleure communication et une meilleure compréhension culturelle, permettra de diminuer les tensions psychologiques et émotionnelles, et facilitera une réinsertion plus efficace.

Sur le long terme seront établies de nouvelles références en matière de formation professionnelle visant le personnel pénitentiaire, alors que les détenus seront parés à une meilleure intégration sociétale et professionnelle, grâce à leurs capacités linguistiques, empathiques, culturelles et introspectives, nouvellement acquises.